Enigmes, Charades, Jeux de culture générale, Discussions amicales et Taquineries à Gogo
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mi-figue , mi-raisin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 70
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Mi-figue , mi-raisin   Mer 23 Mai - 21:33

Mi-figue, mi-raisin »


D'un air à la fois satisfait et mécontent, ou à la fois sérieux et en plaisantant.

C'est une expression que l'on connaît par coeur , et pourtant sceptique savez-vous que :

Elle remonte à loin et a subi de nombreuses variations de sens.

Au XIVe siècle, les figues et les raisins étaient les fruits secs préférés au moment du carême, ce qui explique leur apparition et leur rapprochement dans une locution.
Mais cela n'explique pas pourquoi les deux fruits y sont opposés.

Au XVe siècle, l'expression, avec 'moitié' au lieu de 'mi', voulait dire soit 'mêlé de bon et de mauvais', soit 'tant bien que mal'.

Au XVIe siècle, elle contenait aussi une notion de réciprocité, lors d'un partage de tâches pour arriver à une oeuvre commune, l'un s'occupant de la figue, l'autre du raisin.

C'est au XVIIe siècle qu'elle prend le sens utilisé encore aujourd'hui en y ajoutant aussi la signification 'moitié forcé, moitié consentant'.

L'apparition du 'mi' au lieu de 'moitié' est plus récente et daterait du XVIIIe siècle.

Pendant un moment, vers le XVIe siècle, il a pu aussi y avoir opposition entre le raisin savoureux et sucré et la figue, qui avait le sens de crotte ou fiente, comme l'atteste un proverbe de l'époque : "Figue de chat et marc d'argent serait tout un au jugement", ou 'figue de chat' est aussi remplacé par 'fiente de chien'.

Il existe une explication actuellement réfutée de l'origine de la locution (elle est sans preuves écrites et supposée imaginée a posteriori) :
Elle serait liée aux corinthiens qui, de temps en temps, lorsqu'ils livraient des raisins à Venise, y mélangaient 'par inadvertance' des figues, moins chères et plus lourdes, histoire de gruger un peu leurs clients.

La variante 'ni figue, ni raisin' n'est qu'une altération populaire datant du XVIIIe. Elle est entre autres utilisée par Proust dans 'A la recherche du temps perdu'.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
valérie

avatar

Nombre de messages : 2360
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: Mi-figue , mi-raisin   Mer 23 Mai - 22:20

très interessant! l'histoire des marchands escroc me semble correspondre le mieux à la signification de l'expression....mais ce n'est que mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.terre-de-reves.fr/terre_de_reves/bienvenue.html
 
Mi-figue , mi-raisin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missions : Confiture de raisin + Fabrique de confiture + Le paon + La demande de Mamie bio I + Cadran solaire + La commande de Florian + Délicieuse Forêt noire
» [Seigneurie de Brissac] Faye d'Anjou
» Import Syl-Vins DOMAINE ARLAUD 2009
» Les Méchants Raisins
» L'effet de la récession à Napa - Vice Versa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Joyeux Remue-Méninges :: C'est une langue belle... :: Origine des Expressions-
Sauter vers: