Enigmes, Charades, Jeux de culture générale, Discussions amicales et Taquineries à Gogo
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Géocoucou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 70
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Géocoucou   Mer 5 Nov - 17:45

Le grand Géocoucou



Il ne vous rappelle personne ?



Le Grand géocoucou (Geococcyx californianus) est une espèce d’oiseau coureur de la famille des cuculidés. Geo-coccyx signfie « terre-coucou » ou coucou terrestre, d’où le nom Géocoucou. Les habitudes terrestres du Géoucoucou lui ont valu le nom de « coureur de route » en anglais (Roadrunner) et en espagnol (Correcaminos).

Le Grand géocoucou est morphologiquement adapté à la locomotion terrestre. Comparée aux autres membres arboricoles de la famille des cuculidés, notamment la sous-famille des coccyzinae, la masse musculaire associée aux pattes est plus développée et assure une plus grande puissance et un meilleur équilibre lors de la course. Les doigts des pattes, plus flexibles, permettent à l’oiseau autant d’aisance sur le sol que perché sur une branche

Le Grand géocoucou a une allure typée difficile à confondre. Sa grande taille, sa crête foncée souvent élevée, son bec fort, sa grande queue, ses pattes longues et fortes et ses habitudes terrestres le distinguent de toutes autres espèces d’oiseaux. Il hoche souvent la queue, en la relevant rapidement puis en la rabaissant lentement[

L’allure générale singulière et comique du Géocoucou fait de lui l’espèce la plus distinctive de l’avifaune des milieux arides américains. Les commentaires des premiers observateurs à ce sujet sont éloquents. Pour Elliott Coues, le Géocoucou est « un oiseau singulier – un coucou combiné avec un poulet et une pie » (1903,dans A.C. Bent 1964 . Pour Madame Bailey, il était « le plus original et le plus divertissant des oiseaux de l’ouest » (1902 dans A.C. Bent 1964

Le Grand géocoucou peut maintenir une vitesse à la course d’au moins 30 km à l’heure sur de longues distances. Lorsqu’il court rapidement, il positionne la tête et la queue parallèle avec le sol et utilise la queue comme gouvernail pour l’aider à changer de direction. Il préfère courir dans les endroits dégagés, comme les routes, les sentiers bien tapés et les lits de rivière asséchée plutôt que dans la végétation dense

Le Géocoucou vole peu. Il plane en s’élançant d’un perchoir – un arbre ou une structure humaine. Plus rarement le voit-on voler entre perchoirs sur de courtes distances de 4 ou 5 mètres

L’habilité la plus spectaculaire du Grand géocoucou est sans doute sa capacité à maîtriser et tuer les crotales. W. Meinzer décrit, photographies à l’appui, comment le volatile s’y prend pour terrasser des crotales (Sistrurus catenatus, Sistrurus miliarius) d’une taille pouvant aller jusqu’à 60 cm de long. L’oiseau, accroupit et les ailes tombantes, commence par tourner autour du reptile lové afin d’éprouver sa vitesse. Au moment où le serpent s’élance pour frapper le Géocoucou, celui-ci se repli avec rapidité pour aussitôt après se jeter sur sa proie, momentanément vulnérable, et la saisir par la tête. Le Géocoucou frappe vigoureusement le crotale au sol pendant plusieurs minutes après quoi il l’avale ou l’emporte pour nourrir ses petits. Un couple de Géocoucou peut unir ses efforts pour terrasser un crotale. Les deux oiseaux tournent ensemble autour du serpent attendant une ouverture. Le premier qui en a une occasion se jette sur le serpent et le tue.


Sa desdription est encore longue , si le sujet vous paraît interessant le site : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_g%C3%A9ocoucou est très complet et .......passionnant clindoeil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
 
Géocoucou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Joyeux Remue-Méninges :: Culture Générale :: Le Joyeux Zoo :: Les Oiseaux-
Sauter vers: