Enigmes, Charades, Jeux de culture générale, Discussions amicales et Taquineries à Gogo
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BOURRELLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lnwe



Nombre de messages : 1006
Age : 52
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: BOURRELLE   Mer 6 Mai - 11:28

n.f.

1.− Vieux et inusité :

a. Femme du bourreau (cf. Ac. 1798, 1835).

b. Femme chargée de l'exécution de certaines peines (le fouet, etc.) infligées à des femmes

2.− Par analogie, péjoratif

a. Femme cruelle; mère qui traite ses enfants avec une dureté excessive: c'est une véritable bourrelle (Ac. 1798)

« ... résisterait-il à la tentation de revoir la bourelle [sic] en rentrant dans la cité? Revenir... Il était perdu, ce misérable comtadin, si jamais il retombait sous la coupe de cette belle dame! Escofié, ce truand, s'il était repincé par cette marquise. » L. Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 112.

b. Femme, fille qui cause du souci, un ennui moral :
« Vous connaissez nos aimables enfants. Imaginez quelque chose de plus déchirant que d'entendre ces petites bourrèles [sic] innocentes nous demander ce qui leur serait nécessaire ou très-utile et que nous ne pouvons leur donner. » Bloy, Journal, 1904, p. 153.

3.− Par métaphore [En parlant d'un inanimé] (Cause de) tourment physique.

« La faim, logée dans mon ventre, y tire, − la bourrelle! » (Bertrand, Gaspard de la nuit, 1841, p. 101).
Revenir en haut Aller en bas
http://lnwolffeugene.com
 
BOURRELLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Joyeux Remue-Méninges :: C'est une langue belle... :: Le sens des Mots-
Sauter vers: