Enigmes, Charades, Jeux de culture générale, Discussions amicales et Taquineries à Gogo
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ABECQUER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lnwe

avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: ABECQUER   Mar 12 Mai - 19:26

v.trans.

1.− [En parlant de l'oiseau « adulte »]
Donner la becquée à un oiseau trop jeune pour prendre lui-même sa nourriture.

− Fauconnerie : « Abécher l'oiseau, c'est en fauconnerie, lui donner une partie [seulement] de son pât ordinaire, afin de l'exciter à voler peu après. On dit : il faut abecquer le lanier. » (Baudr. Chasses 1834).

− Par extension - familier : Porter la nourriture à la bouche de qqn.

« Resté seul avec sœur Céline, il retrouva sa gravité. Il réclama son potage et se laissa abecquer sans souffler mot. Puis, lorsqu'ils eurent dit ensemble la prière du soir, il lui fit éteindre le plafonnier. » R. Martin du Gard, Les Thibault, La Sorellina, 1928, p. 1155.

− Argot :
Abecquer. Nourrir qqn.

− Au figuratif : Abecquer. « Attirer, mettre en goût. » (Mots rares 1965).

2.− Forme pronominale : S'abecquer. « Se donner mutuellement la becquée. » (Besch. 1845).

3.− Abécher, abicher, région. (cf. fauconnerie).

« Abécher (...) dont les auteurs et les grammairiens ont fait abecquer, donner la becquée. Nous avons conservé, nous, le mot primitif, et nous disons : l'oiseau abèche ses petits, leur porte la béchée. » (H. Coulabin, Dict. du bon pays de Rennes-en-Bretagne, 1891).
Revenir en haut Aller en bas
http://lnwolffeugene.com
 
ABECQUER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Joyeux Remue-Méninges :: C'est une langue belle... :: Le sens des Mots-
Sauter vers: