Enigmes, Charades, Jeux de culture générale, Discussions amicales et Taquineries à Gogo
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nos Gloires "Locales"

Aller en bas 
AuteurMessage
Jippy

avatar

Nombre de messages : 4831
Age : 73
Localisation : Gers, France
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Nos Gloires "Locales"   Mer 12 Juil - 15:30

Afin de redonner un peu de tonus à cette rubrique, je vous propose de nous faire connaître des personnages qui sans être universellement connus, font la fierté de votre région.

Ce qui ne veut pas dire que "Le Relais des prénoms" disparaîtra pour autant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jippy

avatar

Nombre de messages : 4831
Age : 73
Localisation : Gers, France
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Paul Pastur   Mer 12 Juil - 15:35


Paul Pastur
Marcinelle 07.02.1866 - Marcinelle 08.06.1938


Homme politique belge

Docteur en Droit de l'Université de Liège il s'inscrit au barreau de Charleroi (1893) après un stage à Paris et à Bruxelles. Impressionné par les émeutes de 1886 ainsi que par les plaidoiries des avocats des 27 ouvriers soi-disant impliqués dans le Grand Complot, il fonde, avec J. Destrée, la Fédération démocratique (1892) dont il est le secrétaire.

Réclamant le 1er mai férié, des augmentations salariales pour les ouvriers, le suffrage universel, défenseur déjà des Etats-Unis d'Europe, régionaliste et internationaliste, proposant un essai de solution wallonne à l'Assemblée wallonne de 1919, défendant l'autonomie des communes et des provinces, Paul Pastur est député durant quelques mois. Mais viscéralement attaché au Hainaut et à ses habitants, il rejette tout mandat le conduisant hors de sa province.

C'est vers l'enseignement que se portent ses meilleurs efforts, un enseignement qu'il veut rénover, qu'il souhaite plus égalitaire, pour la prolongation et l'obligation duquel il se bat. Il développe l'enseignement technique, les loisirs des travailleurs, le Fonds des mieux doués, l'enseignement spécial, le recyclage, les méthodes actives, la prospection, l'enseignement audio-visuel... Il introduit l'application pratique dans le prolongement de l'étude théorique et il est le précurseur de l'éducation permanente.

Son oeuvre la plus importante, l'École industrielle supérieure provinciale ouvre ses portes en 1903 afin de répandre, par des moyens intensifs, dans toutes les couches professionnelles, l'instruction scientifique et technique utile à l'avancement et au progrès des industries et des métiers.

C'est Pastur encore qui introduit une fête des mamans, le dernier dimanche de mai. Instituée en Hainaut bien sûr pour la première fois en 1927, cette nouvelle habitude est adoptée partout dans le pays, dix ans plus tard. Pionnier, il l'est encore en matière d'organisation des loisirs ouvriers : faisant circuler des théâtres de villes en villes, organisant des concours de chansons, des bibliothèques.

Au lendemain de son décès, le Journal de Charleroi titrait que le Hainaut de la première moitié du XXème siècle était le Hainaut de Pastur. Destrée, qui était un ami d'enfance, disait de ce dynamique membre de l'Assemblée wallonne qu'il incarnait la volonté de la terre wallonne.

C'est un peu le "Jean Jaurès" belge et quand j'habitais la Belgique, ma rue portait son nom.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lauvin

avatar

Nombre de messages : 2008
Age : 42
Localisation : Isère
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Nos Gloires "Locales"   Mer 12 Juil - 16:39

Parlons peu mais bien...
Voici une rémoise célèbre qui fait pétiller nos fins de repas ! clindoeil

La Veuve Clicquot:

Barbe-Nicole Clicquot, née Ponsardin fut une femme d'affaires et la première femme à diriger une maison de champagne.

Née le 16 décembre 1777 à Reims, elle avait 27 ans lors du décès de son mari, François Clicquot, le 23 octobre 1805, emporté par une fièvre maligne. Il lui laisse une maison de champagne créée 33 ans auparavent en 1772 et produisant 100 000 bouteilles annuellement.

Surnommée, "la Veuve Clicquot" ou "la Grande Dame de la Champagne", dotée d'une force de caractère peu commune et d'un sens des affaires remarquable, elle sut diriger son entreprise et à sa mort le 29 juillet 1866, la maison commercialisait 750 000 bouteilles et expédiait sa production dans de nombreux pays.

Son coup de génie fut d'envoyer ses intrépides représentants à travers toute l'Europe quelques soit les difficultés.

Elle inventa le procédé de "remuage sur pupitre", permettant d'otenir des vins plus clairs, nets et limpides. Peu à peu, elle acquit des vignes parmi les meilleurs crus, à Bouzy, à Verzy et à Verzenay dans la Montagne de Reims, à Avize, au Mesnil sur Oger dans la Côte des Blancs, constituant ainsi l’exceptionnel patrimoine viticole de la Maison de 286 hectares.

Elle conçut aussi la célèbre étiquette jaune qui, dans le monde entier depuis plus de 150 ans, permet de reconnaître d’un seul coup d’œil une bouteille de Veuve Clicquot.

En 1843, elle se fit construire le château de Boursault à Boursault, où elle se retira et décèda. Elle repose à Reims au cimetière du Nord.

Pompette Pompette Pompette Pompette Pompette

_________________
Lauvin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos Gloires "Locales"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos Gloires "Locales"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pandawa Sagesse / Soutien : "muleavulne" 130
» reprise du compte "corto"par sangoku
» La suite d'une "certaine" classe de maître: Le Finage de volnay
» YGO : Pack du Duelliste "Yusei" le 24 02 2009
» [MOC] Coup de coeur: "PAHAB"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Joyeux Remue-Méninges :: Jeux Culturels Divers :: Le Relais des Prénoms-
Sauter vers: