Enigmes, Charades, Jeux de culture générale, Discussions amicales et Taquineries à Gogo
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 petite histoire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Dim 17 Sep - 20:35

Bon 😕 passons sur le basilic ! ! !
Quoique si , avec cette nouvelle des débuts des années 60 ! elle permet d'en apprendre un peu plus ne serait-ce que des expressions , tout n'est pas perdu Français
-----------------------------------------------------------------------------------

- Entres autres ! marmottai-je.
Elle n’entendit pas :
- Il est donc temps qu’il se fiance pour de bon… J’ai une très chère amie d’enfance qui a une fille, belle, intelligente, parfaite. Germain ne l’a pas vue depuis leurs quinze ans, s’il la revoit…Je vais l’inviter.
La gorge serrée (peut être étais-je en train de couver une angine infectieuse ?), je murmurai :
- Ce sera très bien. Je ne vois cependant pas à quoi je puis vous être utile.
- En venant ici très souvent en famille.
- Vous voulez dire en devenant l’amie de la vraie fiancée ?
- En quelque sorte.
- Votre fils est d’accord ?
Elle rit :
- Il ne me contrarie jamais … depuis que j’ai eu cet accident de voiture. C’est lui qui tenait le volant, le pauvre chéri.
Je croisai le pauvre chéri dans le couloir en m’en allant. Il interrogea :
- Vous partez déjà ?
- Oui, mais je reviendrai. Où est Thierry ?
- Sous la table.
- Mon Dieu ! Evanoui ?
- Non, nous avons joué aux esquimaux, la table est l’igloo, Thierry Paul-Emile Victor et moi le grand sorcier du pôle.
Sa mère, qui me croyait déjà partie, l’appela. Je restai une minute derrière la porte, de façon à présenter à Thierry alias Paul-Emile Victor, un visage rasséréné. Ce qui me permit d’entendre, par l’effet d’acoustique, la vieille dame s’écrier :
- Germain, tu ne m’avais pas dit qu’elle était délicieuse ?
- Qu’est-ce qui est délicieux, maman ? La gelée de framboise que je t’ai apportée ?
- Elle aurait fait une fiancée très possible.
- Peuh ! Elle m’a en horreur et elle a charge de famille.
- Si j’avais su, j’aurais écris moins vite à mon amie…
- Tu as très bien fait. Epouser ce bout de femme ! Tu n’y penses pas ! Et pourquoi pas Desdemone ?
Dans la rue, Thierry me regarda :
- Tu fais une drôle de tête.
- Non.
- Si. C’est la vieille dame qui t’a dit des balivernes ? Ne t’en fais pas. Toutes les femmes sont folles.
Toutes ? C’est sans doute exagéré. Mais il en a une qu’il l’est…MOI . Rien ne se passa pendant huit jours. Rien n’avait changé et pourtant la vie me paraissait moins légère.
- Es-tu souffrante ? demandait grand-mère.
- Pas du tout. Pourquoi ?
- Tu ne chantes plus !
- Elle vieillit, soupirait Thierry.
Sa main se cicatrisait normalement ; il lui restait une petite marque dont il était déjà très fier. Quand au lance-pierres d’appartement, je l’avais confisqué. Un matin, grand-mère, en ouvrant son courrier, poussa une exclamation d’étonnement :
- Sais-tu qui nous invite Anémone ?
Mon frère répondit pour moi :
- Les cousines Justin, forcément, c’est l’époque où leurs prunes à l’eau de vie commencent à se rider et où il faut les consommer en vitesse !
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
Lauvin

avatar

Nombre de messages : 2008
Age : 42
Localisation : Isère
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Lun 18 Sep - 16:18

La suite Suzanne !!!!!!!!


Par contre pour mon mot sur les "yeux basilic" c'est très étrange car je l'ai mis juste après le passage où tu en parlais, il y a qq.jours déjà et qd tu n'avais pas encore écrit la suite...
...je ne comprend pas pourquoi il se met à la date d'hier ? 😕

_________________
Lauvin
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Lun 18 Sep - 19:28

Cherche pas à comprendre Gratte cela vaut mieux , mais Marcob a raison , j'en parlais (enfin l'auteur narguer ) le 13 septembre , les yeux de Madame Chlore , la femme curieuse de la bibliothèque clindoeil
------------------------------------------------------------------------------


Grand-mère fit des gros yeux.
- Tais-toi, insolent ! Elles ont donné leur dernier bocal à la Kermesse du village. Ce mot, fort aimable, est de Mme Labry, la mère du docteur. Elle nous prie de passer la soirée chez elle, elle reçoit quelques amies, elle s’excuse de nous inviter si tard, mais…
- Nous irons, décréta Thierry. Je serai Haroun Tazieff et le docteur…
- Tu n’es pas concerné, mon chou. Je ne pense pas que nous revenions très tard, mais de toute façon, la voisine te gardera.
- Me garder ? Pour quoi faire ? Je ne suis pas un bébé.
J’intervins :
- Mais tu es notre trésor et l’on garde des trésors.
Il se tint coi pour quelques instants et j’en profitai pour m’éclipser. Je n’avais aucune envie de voir une fois de trop cet antipathique jeune homme et sa jeune fille parfaite.
- Tu mettras ta robe bleue, me cria grand-mère de loin, elle te rend si jolie !
Jolie ! Pour qui ? Pour quoi ?
L’ennuyeux, quand on est invité chez un docteur, c’est qu’on ne peut pas prendre la maladie comme prétexte de refus. Pas question de s’offrir une migraine factice ou une providentielle entorse. D’ailleurs, n’avais-je pas promis que je serais présente ? Ne fallait-il pas servir de repoussoir à la belle fiancée ?
C’est ce que je pensais en me rendant à la bibliothèque et soudain j’eus honte de moi-même. Voilà que mes idées tournaient en rond comme celle de la fidèle Mme Chlore et ce petit manège intérieur n’arrange personne.
Mme Chlore se tenait justement là, m’attendant devant la porte close ;
- Suis-je en retard ? demandai-je en faisant tourner la clef. Veuillez m’excuser.
- Pas du tout, ma chère enfant, vous êtes toujours exactitude même, c’est moi qui suis toujours à l’avance.
Tandis que j’ouvrais mes tiroirs et m’installais devant mon pupitre, elle feuilletait quelques revues auxquelles nous étions abonnées, commentant, pécorant et critiquant. Brusquement elle se tourna vers moi.
- A quoi pensez-vous mignonne ?
Je ne pouvais pas lui dire. Je rêvais qu’elle était une vieille poule grise, dure comme du cuir, et que je lui tordais le cou. Son sourire engageant me fit rougir de remords.
- A rien…
- Ta ra t a ta …Et le beau fiancé ?
- Madame, je vous ai déjà dit que je n’avais aucun projet.
- N’ajoutez rien, j’ai tout compris.
- A la bonne heure !
- Le devoir avant tout ! Promesses solennelles ! Obscures sacrifices !…Mais dans bien des années la vénérable aïeule s’éteindra comme une veilleuse, le petit frère devenu grand entrera en Polytechnique et vous, pâle, austère, mais encore belle, vous lui direz « me voici ».
- A qui ?
- A lui, le docteur qui penche sur les plaies de l’humanité, moins profondes que celles de son cœur, son mâle visage, buriné par la vie.
Je me sentais partagée entre le fou rire et le désespoir. Comment endigue-t-on un raz-de-marée ? Comment mettre un frein à cette imagination que le ridicule lui-même n’arrive pas à tarir ? J’allais faire des efforts, quand une nouvelle cliente entra. C’était une grande fille, distinguée, élégante que je regardai, surprise et émerveillée. Je n’en avais vu de semblables que dans des films.
- Bonjour, mademoiselle ! fit-elle avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
valérie

avatar

Nombre de messages : 2360
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Lun 18 Sep - 19:52

AH lalalala je parie que c'est celle que m'ame Cabot veut faire épouser à son fils, rude concurence pour notre petite fleur...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.terre-de-reves.fr/terre_de_reves/bienvenue.html
Marcob

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 64
Localisation : Occitanie - France
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Lun 18 Sep - 20:03

C'est inhumain de s'arreter là ! Non!

_________________
Marc

Le plus grand mérite est toujours pour celui qui commence, même si le suivant fait mieux.
Proverbe arabe.
Revenir en haut Aller en bas
Jippy

avatar

Nombre de messages : 4831
Age : 73
Localisation : Gers, France
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Lun 18 Sep - 22:54

C'est qu'elle a le tour pour maintenir le "suspense" notre Suzanne.... balançoire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Mar 19 Sep - 17:01

Aller Très content pour reposer les neurones qui ont travaillé toute la journée , moment douceur :coeur:
----------------------------------------------------------------------

- Bonjour…euh…madame. Vous désirez vous inscrire ?
- Oui, mais pas parmi vos clientes.
- Ah ?
- Parmi vos amies.
- Oh !
- Nous devons nous rencontrer demain soir, mais j’ai voulu faire votre connaissance auparavant. N’est-ce pas plus sympathique ?
Je commençais à saisir :
- Vous êtes… la personne qu’attendait Mme Labry ?
- Tout juste. Je m’appelle Nora et vous je sais que l’on vous nomme Anémone.
- Ce n’est qu’un surnom.
- Il vous va tellement bien que je veux ignorer le vrai nom…C’est charmant d’être bibliothécaire. Montrez-moi vos livres.
- Ils sont là. Les clients sont autorisés à fouiller dans les rayons.
- Vous ne vous ennuyez pas ?
- Ici ? Non
- Je veux dire : dans cette petite ville ; je viens de la parcourir, elle m’a paru affreuse.
- Elle est belle pour tous ceux qui y sont nés.
- Tout le monde ne peut pas être né à Saint-Sophie . J’étais si déprimée que j’ai soudain pensé à venir vous voir. On parle beaucoup de vous chez les Labry et … je suis au courant de ces cancans ridicules.
Sa franchise me plaisait, pourtant je me sentis froissée :
- Mme Labry vous a raconté ?
- Oh ! non, qu’allez-vous penser ? C’est la femme de ménage ; elle m’a aidé à me coiffer…j’ai tant de cheveux et ils sont tellement indisciplinés…alors comme elle a paraît-il, travaillé autrefois dans un salon de coiffure, elle m’a proposé son aide. Et j’ai eu droit en supplément à un tas de petits potins ;
Je ne savais plus que dire. Heureusement la clientèle commençait à arriver ; une vieille personne réclamait un roman paru au début du siècle dans une revue et disparu corps et biens depuis lors ; une bande d’enfants se précipita cherchant une documentation pour un travail donné à l’école. Un peu désorientée à son tour, Nora prit le parti de me quitter :
- Je vois que vous êtes très occupée. Mais nous nous reverrons.
- Sûrement.
Dès qu’elle eut disparu. Mme Chlore se précipita sur moi, telle une fusée à tête chercheuse, je l’avais complètement oubliée, celle-là.
- Ma chère ! Mais elle est sensationnelle. Qui est-ce ? une star ?
- Mais non, simplement…
J’étais sauvée ! J’avais trouvé le moyen de détourner les flots du torrent loin de mon petit potager.
- …simplement la fiancée du docteur, la seule, la vraie.
- Quoi ? …Mais…mais vous ?
- Moi, je ne suis qu’une vieille amie de la famille.
J’étais épuisée, comme après une grippe de Hong-kong.
Le lendemain matin, je décidai d’aller voir Desdémone comme je le faisais assez régulièrement depuis notre pittoresque rencontre.
- Tu m’emmènes ? hurla Thierry à travers le bruit du moteur.
Je fis la sourde oreille et Citrouillette opéra un démarrage foudroyant. J’avais besoin de solitude. C’est pourquoi, ayant garé en lieu sûr, je flânai un peu à travers la forêt avant .....

-----------------------------------------------------------
Avant quoi ? Hep
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
valérie

avatar

Nombre de messages : 2360
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Mar 19 Sep - 17:24

d'aller vois Desdémone qui est un peu sorcière et qui va lui lire son avenir dans les marcs de café....???? tant qu'on ne connait pas on peut inventer...;
Revenir en haut Aller en bas
http://www.terre-de-reves.fr/terre_de_reves/bienvenue.html
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Mar 19 Sep - 17:29

Tu n'es pas loin mais ..................... sceptique
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
Marcob

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 64
Localisation : Occitanie - France
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Mar 19 Sep - 18:37

Avant ....

Ce n'est sûrement pas "avant d'aller faire la sieste" !Très content

Je suppose que c'est avant d'aller voir Desdémone, et de pleurer dans son giron ?

_________________
Marc

Le plus grand mérite est toujours pour celui qui commence, même si le suivant fait mieux.
Proverbe arabe.
Revenir en haut Aller en bas
auria

avatar

Nombre de messages : 81
Age : 67
Localisation : un village d'Auvergne
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Mar 19 Sep - 19:09

de reprendre la route...
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Mar 19 Sep - 19:57

Ah ! Ah ! je la mets ce soir la suite ou j'attends demain sceptique
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Mer 20 Sep - 2:22

de frapper à la porte de la cabane. Desdémone allait aussi bien que peut aller une simili-sorcière sous-alimentée ; je lui remis un petit paquet et bavardai de choses et d’autres sans prendre garde à son silence. Elle ne parlait que quand elle en avait envie et ce n’était pas souvent. Cependant, cette fois-là, elle se distingua :
- Je sais tout, grogna-t-elle.
- Tout quoi ?
- Tout …Tout…Desdémone sait toujours tout. Les feuilles de la forêt lui apprennent les nouvelles de monde.
- C’est joliment commode.
- Le misérable vous a abandonnée !
- Vous dîtes ?
- Votre fiancé…Ce médecin…Il ne vous a pas épousée.
- Euh…Vous savez…Il est très occupé.
- Mais maintenant il vous préfère une étrangère, plus belle, plus riche.
- Ma foi, plus belle et plus riche… ce n’est pas difficile à trouver.
- Parlez sérieusement, petite. J’ai beaucoup pensé à vous cette nuit ; il y avait justement clair de lune ; j’ai pu cueillir les herbes…La boisson est prête. Vous allez agir.
J’étais stupéfaite. Malgré les sous-entendus des villageois, je n’avais jamais vu Desdémone sous ce jour-là.
- Vous voulez dire que ce breuvage…
Je regardais avec suspicion un récipient qu’elle me tendait. Le liquide qu’il contenait était rien moins qu’appétissant.
- Faîtes-le boire au volage et il vous reviendra.
- Un philtre d’amour ?
- Le nom importe peu.
Je fus prise d’une brusque colère. A cause de ce stupide médecin, je me voyais lancée dans une aventure ridicule, dont j’avais envie à la fois de rire et de pleurer. Sans plus réfléchir je saisie le pot et le précipitai dehors, par la porte restée grande ouverte . Une exclamation, que je n’oserais transcrire, retentit et la silhouette de Germain Labry se dressa dans le rectangle clair.
- Desdémone ! gronda-t-il. Vous êtes incorrigible…Faudra-t-il que je revête, pour venir vous voir, un uniforme d’homme-grenouille ?
Le philtre, noirâtre à souhait, s’étalait sur sa chemise blanche. Un silence sépulcral régna pendant quelques secondes, mais je ne pouvais pas laisser se produire une erreur judiciaire.
- Docteur, c’est moi qui vous ai bombardé…involontairement.
Il fronça les sourcils :
- Je l’espère. Dans ce cas nos ancêtres employaient l’huile bouillante ;
- C’est un philtre…, fis-je, un peu perdu.
- Du café ? dit-il en regardant autour de lui avec un vague espoir. J’en prendrais bien une tasse ; je suis fourbu…En route depuis l’aurore…
- Alors rentrez chez vous ! brailla soudain Desdémone. Et emmenez cette petite poire. Vous êtes dignes l’un de l’autre.
Il ne restait qu’à obéir. Nous nous arrêtâmes un peu plus loin sous un gros chêne.
- Qu’est-ce que c’était que cette mixture ? interrogea Germain. C’est répugnant.
- Oh ! ça partira facilement…Quelques enzymes gloutons et pfuitt…
- J’aimerais cependant comprendre…
- Je vous expliquerais plus tard. Vous avez envie de café ?
- Je n’en ai plus envie. Desdémone doit faire le sien avec du cafard moulu.
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
valérie

avatar

Nombre de messages : 2360
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Mer 20 Sep - 9:30

Ah j'étais pas loin, ça parlait bien de sorcière et de café....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.terre-de-reves.fr/terre_de_reves/bienvenue.html
Jippy

avatar

Nombre de messages : 4831
Age : 73
Localisation : Gers, France
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Mer 20 Sep - 11:21

Et nous voilà avec deux sorcières dans cette histoire, Valérie vient de nous prouver qu'elle n'a rien à envier aux talents de Desdémone.... Mortderire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Jeu 21 Sep - 1:09

- Je pensais à une petite auberge forestière qu’on trouve à quelques centaines de mètres à travers bois.
- Bravo ! Je vous emmène.
- Citrouillette m’attend.
- Cet objet jaunâtre ? Il ne s’envolera pas ; ce n’est pas un missile.
A travers bois nous allâmes donc vers une cafetière et des petits pains beurrés, sans parler, côte à côte comme deux enfants qui font l’école buissonnière.
- Aimez-vous la forêt ? demandai-je quand le petit bâtiment faussement rustique, fût en vue.
- Oui, c’est pourquoi j’ai choisi ce pays, entouré de bois.
- N’auriez-vous pas préféré Paris ou une grande ville ?
- Non.
- Cela aurait été plus gai pour Mme Labry.
- Ma mère n’est avec moi que provisoirement. Depuis son accident…dont j’ai été la cause involontaire…j’ai tenu à la garder sous mes yeux. La convalescence est longue mais la guérison sera complète Alors, ma mère reprendra ses fonctions…Elle n’a pas encore l’âge de la retraite.
- Que fait-elle ?
- Elle dirige un centre pour enfants inadaptés.
- C’est admirable !
- Elle est admirable.
J’eus un brusque retour de méchanceté :
- Et vous, de qui tenez-vous ?
- Je n’en sais trop rien ; mon père était aussi quelqu’un de très bien ; nous l’avons perdu il y a plusieurs années…Mais à votre tour de grimper sur la sellette. Qui vous a élevée, petite anémone à griffes, un chat sauvage ou une panthère ?
- Personne ne m’a élevée.
- Je commence à saisir.
- C’est moi qui élève les gens ; mon petit frère et ma grand-mère. Ils ont grand besoin de moi.
- Le petit frère est épatant et j’aurais l’honneur de faire, ce soir, la connaissance de la grand-mère. Mais dîtes-moi cher saint-bernard, pensez-vous quelquefois à vous ?
- J’y pense tout le temps.
- Résultat ?
- Décevant. Le sujet doit manquer d’intérêt.
- Vous êtes-vous déjà dit qu’une troisième personne avait également besoin de vous ?
- Qui donc ?
- Un mystérieux inconnu…qui se trouve Dieu sait où à travers le monde…mais qui vous attend et vous cherche.
- Eh bien ! J’espère qu’il est patient. Si je devais me marier, ce serait, d’après mes calculs, entre cinquante et soixante ans.
- Bravo ! Vous serez peut être devenue raisonnable.
Tout en parlant, j’ai omis de le dire, nous nous étions assis sous la véranda et nous avions été servis.
Germain regarda sa montre :
- Excusez-moi. J’ai encore trois malades à voir avant midi.
- Votre clientèle augmente, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Jeu 21 Sep - 1:16

Il sourit sans répondre. Sa clientèle augmentait, en effet, mais elle n’était pas des plus reluisantes.
- Si j’étais une clocharde, fis-je tout haut sans le savoir…
- Que voulez-vous dire ?
- Rien.
Mais il avait compris.
- Si vous étiez une clocharde, Anémone, et que je sois votre docteur, vous me recevriez, telle Desdémone, avec quelques projectiles genre fromage à la crème et philtre d’amour adroitement mélangés.
Ainsi, il avait deviné !
Ma robe bleue…toute fleurie de bleue…m’allait à ravir, je montai au grenier, où repose une antique psyché, pour me voir sur toutes les coutures Thierry m’avait accompagné :
- Comment me trouves-tu ?
- Moche.
Il était de mauvaise humeur, vexé de n’avoir pas été invité.
- Tu sais, ce seras fort ennuyeux, des conversations, un bridge, de la musique classique.
- Bah ! Il y aura sûrement des choses à manger.
- On croirait que tu meures de faim ici.
- Et le docteur Klébard sera là.
- Je t’assure qu’il jouera pas à l’esquimau. Il aura fort à faire pour s’occuper de tout le monde et de…
- De qui ?
- Eh bien, de sa fiancée.
- Quoi ? Il a une deuxième fiancée ?
- Voyons, il n’en a qu’une à ma connaissance.
- Et toi ?
- Tu sais bien que c’était pour rire, une petite comédie destinée à Desdémone.
- C’est très mal de mentir.
- Oui…mais dans un cas urgent…Nous n’avons pas réfléchi.
- Oh ! là, là… que les femmes sont bêtes ! Tu ne trouvera personne aussi bien que Klébard.
- Labry…Tu pourrais dire le docteur Labry.
- Je pourrais dire un tas de choses…Dis, Anémone, ce n’est pas à cause de moi que tu ne te marie pas ?
- Quelle idée ! Où peux-tu aller pêcher des choses pareilles !
- J’ai des oreilles et j’entends parler les gens…quelquefois…Si c’est pour m’élever que tu restes, ne t’en fais pas, je suis déjà très bien élevé. Grand-mère et moi, on peut se débrouiller sans fille…Au fond, tu es plutôt embarrassante…
Il renifla, des larmes plein les yeux. Quelle était sa peine ? Sans doute était-elle un triste mélange comme le philtre de Desdémone : chagrin d’enfant sans parents, déception de la soirée, parole imprudente de quelque voisine . Je l’embrassai :
- Ne fronce pas le nez. Est-ce que tout n’est pas bien comme ça ? Je suis peut-être embarrassante, mais je ne pourrais pas vivre sans vous deux.
- Tu mourais ?
Il se frotta un œil, me contempla de l’autre.
- Tu es belle, dit-il
Grand-mère, que je voyais le plus souvent en pantoufles et blouse de ménage, se transforma en merveilleuse grande dame. Du coup Citrouillette me parut le carrosse de Cendrillon
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
Marcob

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 64
Localisation : Occitanie - France
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Jeu 21 Sep - 11:03

Ce n'est Hugues Aufray qui est l'auteur de cette histoire, sinon, Anémone se serait applée Céline. violon

_________________
Marc

Le plus grand mérite est toujours pour celui qui commence, même si le suivant fait mieux.
Proverbe arabe.
Revenir en haut Aller en bas
valérie

avatar

Nombre de messages : 2360
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Jeu 21 Sep - 11:54

j'y pensais en lisant ce passage... Je trouve cette chanson si triste et avec un arrière gout de gâchi d'une vie...

Ah!!! le sacrifice est souvent un merveilleux boulet...pour le sacrifié comme pour les autres...

pffff je ne peux pas m'empêcher de mettre mon grain de sel!!! c'est de ta faute Marcob! (facile hein???)

Valérie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.terre-de-reves.fr/terre_de_reves/bienvenue.html
Marcob

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 64
Localisation : Occitanie - France
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Jeu 21 Sep - 15:07

Si tu mets ton grain de sel, le forum en est moins fade ! rire

_________________
Marc

Le plus grand mérite est toujours pour celui qui commence, même si le suivant fait mieux.
Proverbe arabe.
Revenir en haut Aller en bas
Lauvin

avatar

Nombre de messages : 2008
Age : 42
Localisation : Isère
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Jeu 21 Sep - 15:39

Je pensais comme vous....


Et j'adore aussi le rapprochement du nom "Citrouillette" et l'allusion à Cendrillon à qui Anémone ressemble un peu...
Vraiment bien tourné ce roman "à l'eau de rose"
Merci Suzanne !

_________________
Lauvin
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Jeu 21 Sep - 18:44

Oh ! ce n'est pas à moi qu'il faut dire merci rire

J'ai juste voulu apporter un peu de douceur et de fraîcheur dans un monde souvent cruel et blasé clindoeil
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
valérie

avatar

Nombre de messages : 2360
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Jeu 21 Sep - 18:52

c'est vrai que c'est bien agréable ce petit feuilleton quotidien. on dirait un verre de limonade bien fraiche accompagnée d'une rondelle de citron, dégusté à petites gorgées sur une terrasse ombragée.


Léger et pétillant saoul

Valérie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.terre-de-reves.fr/terre_de_reves/bienvenue.html
Suzanne

avatar

Nombre de messages : 4067
Age : 72
Localisation : NORD
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Ven 22 Sep - 0:00

Mes Amis (es) , vos réparties sur cette petite littérature clindoeil me confond , mais en même temps, je reste songeuse, vous avez toutes et tous de bonnes idées et des phrases bien tournées , alors comment se fait-il que l'idée de Laure ne démarre pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/hanofperso1946
Marcob

avatar

Nombre de messages : 276
Age : 64
Localisation : Occitanie - France
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: petite histoire   Ven 22 Sep - 0:04

Peut-être parce qu'elle attend d'abord la fin du feuilleton ? rire

_________________
Marc

Le plus grand mérite est toujours pour celui qui commence, même si le suivant fait mieux.
Proverbe arabe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: petite histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
petite histoire
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite Histoire du dauphiné tome 1-Recherche
» [Inquisition-Fluff] une petite histoire pour passer le temps.
» Petit Conte de Noel ^^
» petite histoire dont je ne suis pas fière...
» La fausse histoire d'un vrai menteur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Joyeux Remue-Méninges :: Culture Générale :: Littérature-
Sauter vers: